L’Alliance solaire internationale reconnue organisation internationale

L’Alliance, dont le siège est à Gurugram en Inde, a pour objectif de déployer plus de 1.000 gigawatts d’énergie solaire et de mobiliser plus de 1.000 milliards de dollars en énergie solaire d’ici 2030, en facilitant et en accélérant le déploiement à grande échelle de l’énergie solaire dans les pays en développement afin de répondre à la forte demande énergétique et d’aider à lutter contre le changement climatique.

L’initiative – lancée par la France et l’Inde lors de la conférence de Paris pour le climat en décembre 2015 par le Premier ministre indien Narendra Modi et le président français François Hollande – a été ratifiée à ce jour par 19 pays membres. L’annonce de son statut d’organisation internationale est intervenue peu avant le 2e anniversaire de l’Accord de Paris sur le changement climatique et du One Planet Summit.

L’objectif central de l’Accord de Paris sur le changement climatique est de limiter la hausse des températures moyennes mondiales bien au-dessous de 2°C et aussi proches que possible de 1,5°C. Accélérer la transition vers une économie sobre en carbone et stimuler les investissements dans la construction d’infrastructures pour les énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire, est essentiel pour atteindre les objectifs de Paris.

L’accord-cadre a été ratifié par 19 pays : Inde, France, Australie, Bangladesh, Comores, Fidji, France, Ghana, Guinée, île Maurice, Seychelles, Somalie, Soudan du Sud et Tuvalu.

Lire la suite sur temoignages.re

L’Océan Indien : Le défi énergétique des îles

Les Etats membres de la Commission de l’Océan Indien, formés récemment  sur les questions d’énergie, dans le cadre du programme COI-ENERGIES sont dorénavant en mesure de mieux élaborer, dans leur pays respectif,  un cadre réglementaire favorisant la production d’électricité d’origine renouvelable, aussi bien dans le secteur privé que dans  le secteur public, d’après un communiqué récent publié par la Commission de l’Océan Indien ( COI). Lire plus

Cérémonie de signature de contrat de mise en place de deux centrales solaires à Mohéli

Le 26 janvier 2017, en présence de Son Excellence Monsieur le vice président en charge de l’énergie Monsieur Djaffar Ahmed said,  une signature de contrat de mise en place de deux centrales solaires à Mohéli, a eu lieu entre la direction de la MAMWE et le groupement SOLAR23-NETISSE, deux sociétés  spécialisées dans l’énergie solaire, au bureau de monsieur le vice-président. Un  projet qui sera financé en totalité par l’Union Européenne.

Etats-Unis: Obama veut miser sur le solaire

La Maison Blanche a annoncé jeudi une série de mesures modestes pour développer l’énergie solaire aux Etats-Unis, en encourageant notamment l’installation de panneaux sur des terrains publics et appartenant au gouvernement fédéral.

Le président Barack Obama et ses alliés démocrates du Congrès souhaitent agir contre le réchauffement climatique et pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais les républicains, qui dominent la Chambre des représentants, ont bloqué depuis 2011 toute initiative législative, forçant le président à agir par la voie règlementaire et administrative.Lire plus

Visite de l’école Henri Matisse

Le lundi 10 novembre, la société NETISSE a reçu dans ses locaux les élèves de la classe de 4ième de l’école française HENRI Matisse. Accompagnés de leur professeur de technologie, ils sont venus découvrir les outils utilisés pour produire des énergies renouvelables, et en particulier l’énergie solaire. En rappel la société NETISSE se spécialise dans l’installation des systèmes d’énergies renouvelables aux Comores. Elle ne compte pas moins de 100 systèmes solaires depuis qu’elle a commencé ses activités en Union des Comores.Lire plus